• Ma douleur

    Mon père me bat et me demande de l'argent, il me frappe.

    Le matin, 5:00

    .Je me relève pour voir si mes frères dorment. A peine bougée, la Douleur me fait lâcher un cri. Une douleur si vive, si intense. Pourquoi? Pourquoi souffrir? J'en ai marre.

    Je me recouche. La Douleur s'atténue, puis reviens, forte. je n'en peut plus et lâche un cri.

    Mes frères se sont réveillés. Ils me regardent, avec des yeux pleins d'inquiétude.

    _Un mauvais reve. leur dis-je

    Bien sur, je ment. mais je ne veut pas les inquiéter. Je ne les vois que le week-end.

     

    L'après-midi, 14:30

    Je rentre chez moi, seule. Puis la Douleur reviens Ahh... Je tombe à terre. Je suis blésée, et apparament, tous le monde s'en fiche. J'ai envie d'en finir, une bonne fois pour toute. Malgrès tout, je me relève et avance.

     

    Le soir, 18:45

    J'ouvre la porte de chez moi. Mon père me prend et me dit :

    _T'as de l'argent?

    _oui, père.

    Je donne les quelque sous que j'ai pus trouver. Une bien maigre trouvaille.

    _Tu crois que c'est assez? Va dans ton lit, que je ne te revois pas.

    Il me donne une gifle et me jette par terre. Le sang sort de mon nez. La Douleur...Non, je ne veux pas.

    Ma douleur

    Ma douleur

    Je me relève et je monte dans ma chambre. je pleur. Pourquoi 'ai si mal, je souffre. Autant physiquement que mentalement.

     

    Le sior, 21:00

    Mon père monte dans ma chambre. Je tremble. Il arrive et me regarde.

    _Lève toi.

    Non, je ne veux pas. Mais si je ne le fait pas, il me battra. Alors je m'exécute.

    Il me prend par le bras. STOP!! je lui échappe et attrape une veste au passage Il me poursuit, mais je suis plus rapide. J'ouvre la porte et va dehors. Le froid. Mais non, je ne rentrerais pas. Alors je crie

    _A l'aide.

    Je cours comme une folle dans les rues désertes, mon père derrière. j'ai peur, je ne veux pas y retourner. La Douleur revient. les coups de soir resurgirent. Stop, je n'en peux plus.

     Je veux mourir. Alors je me laisse tomber par terre et ne bouge plus. Mon père me retrappe, et me donne des coups en me disant de me lever et de rentrer. Mais non, je ne bouge pas, je ne veux pas bouger. Je veux mourir, ici, sur ces dalles froides.

    Ma douleur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voilà. Luttons contre la violence.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 31 Août 2016 à 14:25

    C'est touchant ^^

    2
    Mercredi 31 Août 2016 à 14:42

    merci ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :